Devenir franc-maçon

Critères d’admissibilité

L’ordre Maçonnique Mixte International «Le Droit Humain» admet toute personne «libre» et «de bonnes mœurs». Par «libre et de bonnes mœurs», on entend:

  • qu’elle a sa liberté de conscience
  • qu’elle n’est pas aveuglée par des dogmes politiques, religieux ou sectaires;
  • qu’elle dispose librement d’elle-même et de ses décisions;
  • qu’elle est majeure et autonome;
  • qu’elle est honnête et fiable.

La franc-maçonnerie est un engagement sérieux. Une cotisation d’environ 30$ par mois est nécessaire pour couvrir les frais de loyer et d’activités diverses. Les loges canadiennes se réunissent deux soirs par mois, sauf durant les mois de juillet et août. La présence assidue en loge est obligatoire, sauf en des cas exceptionnels.

L’engagement

On n’entre pas facilement dans la franc-maçonnerie puisque son idéal ou ses méthodes ne conviennent pas à tout le monde. L’engagement maçonnique est sérieux et ne doit pas se prendre à la légère. Il suppose :

  • que la personne qui fait sa demande est prête à faire un effort personnel sur elle et autour d’elle;
  • qu’elle croie en la possibilité de s’améliorer et de parfaire la société;
  • qu’elle recherche la tolérance et partage l’idéal de liberté, égalité et fraternité;
  • qu’elle soit à l’aise dans un groupe;
  • qu’elle ait une sensibilité s’accordant avec le symbolisme et la démarche initiatique.

L’initiation marque symboliquement la naissance à une vie nouvelle en accord avec les idéaux maçonniques et ses méthodes de travail. Si l’on choisit la franc-maçonnerie mixte, cela suppose que l’on est profondément convaincu que les femmes et les hommes peuvent travailler ensemble sur un pied de parfaite égalité pour construire un monde plus juste et plus solidaire.

Le processus

Toute personne intéressée peut faire sa demande par écrit, lettre ou courriel, expliquant les raisons qui la poussent à entrer au «Droit Humain». À la suite de cette demande, le Président ou la Présidente de la loge la rencontrera pour répondre à toutes ses questions et lui fournir l’information jugée pertinente sur la franc-maçonnerie.

Si après cette rencontre la personne maintient son intérêt, un formulaire lui est remis, dans lequel on lui demande de répondre à un certain nombre de questions et de le retourner avec les documents d’identité requis. Une procédure d’admission en plusieurs étapes s’ensuit.

Cette procédure peut sembler longue, mais elle permet aux deux parties de vérifier:

  • si la franc-maçonnerie convient aux personnes qui en font la demande;
  • si elles sont sincères et persévérantes dans leur démarche;
  • si elles pourront s’y engager avec profit;
  • s’intégrer au sein de la Loge sollicitée;
  • si elle peut participer aux travaux;
  • si elle respectera l’idéal maçonnique.

Faire sa demande

Pour aller plus loin, nous vous invitons à visiter les pages des différentes loges et de faire parvenir votre demande à celle de votre choix.

Loge Ville Langue
Delta Montréal Français
Liberté Montréal Français
La Libre pensée Québec Français
La Lumière Boréale Montréal Français
Marie-Calumet Montréal Français
Mozart Montréal Espagnol
Humanity Toronto Anglais

Vous pouvez également contacter la Fédération directement.

Questions courantes

La maçonnerie est-elle une secte ou une religion?

Ni l’un ni l’autre. La maçonnerie libérale est avant tout une école de l’éveil individuel ou le doute est permis et même encouragé. Son combat pour la tolérance et pour une fraternité fondée sur le respect de l’autre l’empêche de manipuler ses membres qui sont libres en tout temps de partir, contrairement aux sectes. En fait, il est plus facile de quitter la maçonnerie que d’y entrer et aucune liberté individuelle n’y est brimée. N’étant pas dogmatique, la maçonnerie ne peut être assimilée à une religion quelconque. De plus, aucune croyance ou divinité ne fait partie des exigences pour demander son admission à la maçonnerie libérale. La liberté de penser y est encouragée afin de travailler en commun à l’émancipation de l’esprit humain. Ce qui pourrait se résumer ainsi: « provoquer et non imposer, suggérer sans proclamer, interroger plutôt que répondre ».

La maçonnerie est-elle occulte ou ésotérique?

Occulter veut dire cacher. La maçonnerie n’a rien d’occulte en soi, sauf pour les profanes. Ses symboles sont dévoilés peu à peu aux initiés qui, avec le temps et l’avancement peuvent tout apprendre. Mais il est vrai qu’une certaine discrétion est demandée afin de ne pas éventer trop tôt ce qui doit être dévoilé en temps et lieux afin de ne pas annuler l’effet de surprise, nécessaire à toute initiation.

L’étymologie fait de l’ésotérisme la doctrine des choses intérieures, donc dérobées et spirituelles par définition. Dans ce sens, on peut conclure que la maçonnerie est ésotérique puisque son enseignement est professé à l’intérieur d’une organisation initiatique et ouvre sur des états de conscience supérieurs qui peuvent rejoindre la métaphysique.

Faut-il faire partie d’une élite, d’un club?

Une élite, un club de réflexion ? C’est une idée séductrice qui correspond à un certain degré de la réalité telle qu’elle. La Franc-maçonnerie est un forum de discussion et d’élaboration d’idées sur toutes les grandes questions du jour, social, culturel, éthique et même politique au sens le plus large, c’est-à-dire non-partisan. Le travail dans les loges permet de l’information et du renforcement de la discussion, mais ne permet pas de faire une synthèse d’une «pensée» ou d’une «réalité» Franc-maçonnique: La Franc-maçonnerie ne propose pas un modèle de société. Les Franc-maçonnes sont des Personnes trop diverses, culturelles et structurelles, et trop respectueux des autres, de chercher à imposer une «synthèse Franc-maçonnique » nécessairement réducteur de cette diversité.